•  

    Toute verrière doit nécessairement reposer sur une structure.

    Celle-ci permet tout d'abord de supporter son poids propre, mais aussi les effets dynamiques liés à la neige, au vent, à l'accès sur la verrière par le personnel d'entretien, etc.

    Enfin, c'est généralement dans les structures que seront intégrés les drainages de la verrière, indispensables pour permettre aux infiltrations d'eau d'être récupérées et amenées en pied de verrière sans créer de fuite à l'intérieur du bâtiment.

     
     
     

    Les différents types de structures

    La structure d'une verrière peut être plus ou moins complexe. Elle peut être en aluminium, en acier, ou encore en bois ; cette dernière possibilité, bien que très en vogue actuellement, n'est pas prévue par les DTU et doit donc faire l'objet d'un avis de chantier ou d'un Atex, ou mettre en œuvre une solution bénéficiant d'un Avis Technique du CSTB.

    Le choix de la matière retenue dépend de critères architecturaux (exemples : infinité de couleurs de l'aluminium ou de l'acier par thermolaquage ; galvanisation de l'acier pour un aspect « brut » ou plus industriel, etc.), pratiques (facilité d'entretien...), techniques (ex : plus grandes portées en acier), écologiques (ex : utilisation du bois d'essences et d'origines choisies), etc.

     
    Les différents types de structures
     
     

    L'élégance des structures

    Le souhait des Maîtres d'œuvre est généralement de réduire au maximum la section des structures (la dimension Largeur x Hauteur des profilés utilisés), afin qu'elles soient les plus transparentes possibles. Plusieurs solutions sont possibles pour aller dans ce sens :

    Pour une même inertie de profilé, privilégier la hauteur du profilé plutôt que sa largeur ; en effet, vue de dessous, la hauteur du profilé sera « invisible ». Cette solution doit néanmoins être retenue avec prudence dans le cas de verrières à longue portée et/ou à faible pente, afin de conserver une section suffisante de drainages

    Jouer sur la forme du profilé : un profilé en r ou en T donnera l'impression d'une structure plus fine, voire un profilé reconstitué soudé (PRS) qui pourra être ajouré dans sa hauteur, afin de laisser passer la lumière et donner une meilleure impression de légèreté

    Utiliser les couleurs claires (blanc principalement), voire un revêtement anodisé de l'aluminium avec une finition « poli miroir » qui laissera descendre un maximum de clarté

    Mettre en œuvre une structure primaire (charpente acier, ou bois par exemple) permettant d'alléger la structure propre de la verrière, dite structure secondaire.

    Concevoir une verrière dont les efforts sont partiellement repris par une structure sous-tendue par des câbles ou des tirants. Cette solution, plus complexe à concevoir et à mettre en œuvre, permet d'alléger très fortement les autres éléments structurels.

    Enfin, recourir à des solutions telles que le verre agrafé (VEA ou Vitrage Extérieur Agrafé), qui présente une transparence maximale, mais nécessite une rigueur de pose exemplaire. L'utilisation de cette solution passe par l'utilisation de solution sous Avis technique.

     
    L'élégance des structuresL'élégance des structuresL'élégance des structuresL'élégance des structures